réponse à HenriCy04

Vous êtes résident en maison de retraite ou famille de résident, ce forum accueille vos observations, expériences, témoignages et suggestions pour améliorer la qualité de vie dans les établissements.

réponse à HenriCy04

Message par jlegall » Sam 23 Nov 2013 10:59

Pour répondre au message de Henry reçu ce matin

Bonjourv Monsieur,

Être à l'écoute des Résidents et des Familles doit être la priorité pour des Directeurs d'établissement qui oublient encore que non seulement le CVS est l'outil démocratique de la loi 2002-2 mais aussi que la personne accueillie supporte financièrement 60 % du budget de l'établissement ce qui la mettrait dans tout conseil d'administration d'une entreprise en position majoritaire concernant les orientations et décisions à prendre. Nous en sommes malheureusement encore loin aujourd'hui.

Les établissements sont soumis à une tarification ternaire, la section hébergement financée par le résident, la section dépendance financée par le Conseil général via l'APA et complétée par le résident via le ticket modérateur (qui s'ajoute au coût de l'hébergement) et la section assurance maladie via l'ARS du département. Les financements apportés par les pouvoirs publics sont très en dessous des réels besoins pour l'accompagnement d'un résident qui aujourd'hui ne rentre pas en « Maison de Retraite » mais en « Établissement pour Personne Âgée Dépendante », moyenne d'age 85 ans avec une perte d'autonomie lourde liée à une maladie invalidante : Maladie d'Alzheimer, AVC, Sclérose en Plaques, Parkinson, Diabète... Aujourd'hui l'ensemble des établissements EHPAD sont soumis à cette tarification ternaire ainsi qu'aux enveloppes budgétaires accordés par les pouvoirs publics. Ce qui change c'est le coût de l'hébergement déjà beaucoup trop lourd dans le public et l'associatif devient quasiment inabordable dans le lucratif qui a toute liberté pour fixer le coût de la journée hôtelière.
Il est regrettable que la vocation de certains Établissements accueillant des personnes en situation de perte d'autonomie et de handicap soient plus dans une logique de marché qu'une logique d'accompagnement du soin et du prendre soin.

Mais il est important de situer aujourd'hui les problèmes que nous rencontrons au niveau national, tant que le chantier du financement de la perte d'autonomie n'aura pas vu le jour et surtout apporter une écoute attentive au public concerné, la personne âgée et sa famille, nous continuerons à recevoir les plaintes à expliquer, mais sans jamais être entendus en haut lieu.

Alors EHPAD « Or gris » pour certains certainement « Loi du silence » oui inévitablement, les professionnels se taisent par peur de perdre leur emploi mais les familles peuvent briser ce silence, c'est à ce titre que la FNAPAEF souhaite agir en constituant un lobby assez puissant pour enfin se faire entendre.
Sans les familles nous risquons d'attendre encore longtemps en laissant pourrir des situations que nous condamnons tous sans oser les formuler.

Je vous remercie pour votre détermination et ne peut que vous encourager à continuer votre action et à informer les familles autour de vous sur la réalité du terrain qui comme vous l'avez compris n'est pas du fait de professionnels maltraitants mais avant tout la conséquence des moyens insuffisants qui ne donnent pas à ces professionnels la possibilité d'exercer le métier qu'ils ont choisis dans le respect et la dignité de ceux qu'ils accompagnent.

Restant à votre disposition,
Cordialement,

Joëlle LE GALL
FNAPAEF
jlegall
 

Retour vers LA VIE EN MAISON DE RETRAITE, CONSEILS DE LA VIE SOCIALE (CVS)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)

cron