Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Vous êtes résident en maison de retraite ou famille de résident, ce forum accueille vos observations, expériences, témoignages et suggestions pour améliorer la qualité de vie dans les établissements.

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par MartineD » Mar 24 Sep 2013 20:42

Projet étudiante sur le bien vieillir au quotidien.

Merci de répondre au recensement qui prend 1 minutes, anonyme et de le faire suivre sans hésitation :)... pour un projet d'étudiante en partenariat avec les Établissements des Services de Santé de Demain. Ce recensement ne sera pas publier sur votre mur.

https://apps.facebook.com/mes-sondages/ ... -quotidien
MartineD
 
Message(s) : 3
Inscription : Sam 21 Sep 2013 11:27

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mer 23 Oct 2013 12:25

http://www.ledauphine.com/social/2013/1 ... is...Voila comment le gouvernement détourne 600 millions de crédits pour les personnes agées... 22000 emplois passent a la trappe!!!!

concernant les augmentations du tarif hébergement dans les EHPAD public la démonstration n est plus a faire : le tarif hébergement sert de variable d ajustement du tarif soins ...a ma connaissance plus de 25 EHPAD public sont concernés mais surement plus
Le rapport de L'IGAS dans son paragraphe 47 le démontre ...Marisol Touraine en date du 22 octobre 2012 le reconnait et s engage meme a bloquer les tarifs restant à charge mais sans en indiquer de date

Il est bon de rappeler quelques vérités
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mar 10 Déc 2013 08:52

http://www.bfmtv.com/video/bfmbusiness/ ... -4-163518/ Disparition a terme des hôpitaux faute de moyen
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Sam 21 Déc 2013 10:58

Au 21 décembre 2013 j ais pu comptabiliser 507 mouvements de Gréves partagés entre les hôpitaux et les EHPAD, ceux qui ont fait l objet d articles dans les médias mais combien d autres sans article????
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Ven 14 Mars 2014 18:01

SITUATION

En 2013, la CASA a été versée au Fonds de Solidarité Vieillesse au lieu d’être attribuée à l’aide à l’autonomie.

Un « détournement » à mettre en perspective avec le sous-effectif des soignants et les dérives tarifaires dans les EHPAD publics.

Du Monde au Dauphiné libéré, nombreux sont les médias qui, le mois dernier, ont publié sur une actualité qui en dit long sur l’action du gouvernement : les 600 millions d’euros détournés de l’aide aux personnes âgées, sous couvert de loi pas encore votée. Ce thème a été repris par l’association « Âge village » qui titre son édito « La CASA toujours pas réaffectée à 100% pour l’aide à l’autonomie ».

En effet, la CASA (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie), payée par les retraités, devait être attribuée à l’aide à l’autonomie (le service à domicile). Exceptionnellement, elle l’a été au Fonds de Solidarité Vieillesse (FSV). Pourtant, la dépendance et ces implications est un sujet prioritaire depuis plus de 50 ans. En 1962, le rapport Laroque alertait déjà sur le phénomène de la pyramide des âges, un sujet que les gouvernements successifs n’ont pourtant jamais abordé autrement qu’aux travers d’études et de rapports.

En détournant les fonds affectés à la dépendance, le gouvernement ne respecte pas ses engagements initiaux mais surtout il manque de transparence. Devant ce jeu de bonneteau, comme l’a appelé le président de la CNRPA (Comité National des Retraités et Personnes Âgées) Sylvain Denis, les communiqués ont redoublé et les pétitions déferlé.

EHPAD : sous-effectif des soignants et explosion des tarifs d’hébergement

Car les conséquences de cette réaffectation sont énormes : ce sont 22 000 emplois qui passent à la trappe, alors même que le sous-effectif des soignants s’aggrave. Pour preuve de ce malaise, leurs associations recueillent de plus en plus d’adhérents (les NBNNNP – ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes – comptent 36 000 inscrits sur les réseaux sociaux) et les grèves dans les hôpitaux et les EHPAD (Etablissements Hospitaliers pour Personnes Âgées Dépendantes) se multiplient.

Ces conditions ont également un impact important sur les porte-monnaie : depuis 2009, les tarifs des EHPAD, pourtant établissements publics, explosent. Faute de moyen, les ARS (Agences Régionales de Santé) sous-évaluent les besoins en soins des patients. Résultat : les EHPAD, pour ne pas tomber dans une maltraitance institutionnelle, font peser les augmentations de personnel sur les tarifs d’hébergement et le conseil général valide. En moyenne, on estime ces augmentations à 6% par an. Dans certains EHPAD, elles dépassent les 20%. Pour les familles comme pour les résidents, c’est souvent l’impasse. Les conséquences peuvent être dramatiques quand, faute de pouvoir assumer la part des augmentations tarifaires restant à charge, certains se voient dans l’obligation de reprendre leurs parents chez eux alors que ces derniers souffrent de pathologies incompatibles avec leur logement.

Le tarif d’hébergement devient une variable du tarif soins

Même le rapport de l’IGAS (Institut Général des Affaires Sociales) de 2011 indique, dans son paragraphe 47, que le tarif d’hébergement peut devenir une variable d’ajustement du tarif soins. Autrement dit, le salaire des personnels de santé devrait dépendre du tarif soins (l’Assurance Maladie). Mais, pour pallier l’insuffisance des budgets alloués par les ARS, les EHPAD se voient contraints d’en faire peser le coût sur les tarifs d’hébergement, partiellement payés par les familles.

En novembre 2012, lors d’un entretien avec la FNBAPAEF (Fédération Nationales des Associations de Personnes Âgées et de leurs Familles), la ministre de la Santé Marisol Touraine préconisait de bloquer la part restant à charge des tarifs d’hébergement, mais sans indiquer quelles maisons de retraite seraient concernées.

Les constats sont donc là mais rien ne bouge, comme le prouve ce « détournement » d’une aide spécifiquement conçue pour l’autonomie. Certes, les personnes âgées en perte d’autonomie ne descendent pas dans la rue pour faire savoir leur difficulté. Mais, à coup sûr, leurs voix compteront lors des prochaines élections lorsqu’elles voteront… ou s’abstiendront.
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par meticuleuse » Mer 26 Mars 2014 14:06

je viens moi aussi de dénoncer ce détournement de fonds inacceptable,nous sommes nos parents et nous memes pris en otages et les pouvoirs publics savent bien que la culpabilité et le desarroi nous
habitent.Toutes les maisons de retraite ne sont pas comme indiqué dans le message de Romans, je suis présidente du cvs d'un ehpad dans le vaucluse qui n'a augmenté que sur les frais courants(edf,gaz etc)
Mais comment peuvent elles fonctionner avec des soignants réduits , des aides services hospitaliers minimums et souvent dans le nombre des cui trés jeunes et qui changent sans arrets,des postes d'animations au minimums ou inexistants parfois alors qu'on nous rabat les oreilles que les animations thérapeutiques sont necessaires pour le respect de la personne.
J'ai sollicité le président du conseil général pour que l'on crée des cvs départementaux ou nous serions plus fort,évidemment il ne doit pas y etre favorable puisqu'il n'a meme pas donné une suite a mon courrier.
Que faut il faire pour obtenir ce qui revient de droit a nos anciens RESPECT ET DIGNITE
meticuleuse
 
Message(s) : 13
Inscription : Mar 19 Mars 2013 18:44
Localisation : Provence

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Jeu 1 Mai 2014 12:47

Effectivement méticuleuse toutes les maisons de retraites ne sont pas dans le même cas : Je dénonce personnellement et uniquement les EHPAD public bénéficiant de L'APA , les tarifs sont validés par le conseil général
Les maisons de retraite privé ont des tarifs libre et sont ensuite réglementé pour les augmentation par le ministère de la santé.
Quand au CVS ils sont obligatoire dans toutes structure mais demeure consultatif...il faudrait faire évoluer vers plus de transparence avec obligation a l EHPAD de présenter les comptes comptables chaque année et être force de propositions ...Aucun EHPAD n est dans cette perspective
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par Catelyne » Ven 9 Jan 2015 11:14

Catelyne
 
Message(s) : 722
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mer 21 Jan 2015 13:10

QUESTION

EST CE LEGAL DE FACTURER 21 JOURS A LA FAMMILE APRES LE DECES dans une maison de retraite privée , prélevé sur le chèque de caution ???????

Ce qui vient d 'arriver a des amis dont le Papa était dans la Maison de retraite de Bésaye dans la Drôme

Même si ces conditions figure au contrat ,ne s agit il pas de clauses abusives

Merci de votre réponse
romans
 
Message(s) : 58
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par Catelyne » Mer 21 Jan 2015 16:18

romans a écrit :QUESTION

EST CE LEGAL DE FACTURER 21 JOURS A LA FAMMILE APRES LE DECES dans une maison de retraite privée , prélevé sur le chèque de caution ???????

Ce qui vient d 'arriver a des amis dont le Papa était dans la Maison de retraite de Bésaye dans la Drôme

Même si ces conditions figure au contrat ,ne s agit il pas de clauses abusives

Merci de votre réponse


Effectivement il s'agit d'une clause abusive :
Article 118 de la loi " Hamon:

" - L’article 118 vient désormais prohiber la facturation de prestations d’hébergement après libération de la chambre par un résident décédé dès lors que ses objets personnels ont été retirés des lieux. Seules les prestations encourues avant le décès de la personne et qui n’ont pas fait l’objet d’un recours peuvent faire l’objet d’une facturation. Les établissements disposeront désormais d’un délai de 30J pour procéder à la restitution de la caution et toutes autres prestations facturées et non consommées par la personne décédée.
Tout gestionnaire responsable de manquements à cette disposition sera passible d’une amende ne pouvant excéder ni 1000 fois le tarif journalier des prestations facturées au défunt résident dans sa dernière année civile ni excéder 100 000€.

http://www.fehap.fr/jcms/fehap_125801/n ... ico-social

Vos amis doivent donc voir cette question dans un premier temps avec la direction de l'ehpad et aussi en aviser le Conseil de vie Sociale afin que cette clause "abusive " soit retirée ( par avenant ) du contrat de séjour.
S'ils n'obtenaient pas satisfaction ( ce qui serait étonnant au regard de l'amende que l'établissement) , vos amis devraient alors saisir la DGCCRF.
Catelyne
 
Message(s) : 722
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

PrécédentSuivant

Retour vers LA VIE EN MAISON DE RETRAITE, CONSEILS DE LA VIE SOCIALE (CVS)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron