Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Vous êtes résident en maison de retraite ou famille de résident, ce forum accueille vos observations, expériences, témoignages et suggestions pour améliorer la qualité de vie dans les établissements.

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par camilleGR » Mer 18 Mars 2015 17:25

Bonjour romans,

je ne peux pas vous aider sur l'aspect juridique de la situation, mais j'ai lu que le gouvernement allait bientôt ouvrir un site PourLesPersonnesAgees.Gouv.fr pour comparé les tarifs de maisons de retraite, si cela peut servir à l'avenir... :)

source : http://www.lecomparateurassurance.com/6 ... uvernement
camilleGR
 
Message(s) : 2
Inscription : Jeu 29 Jan 2015 17:54

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mer 15 Avr 2015 17:28

Merci GR mais se problème ne date pas d'hier mais depuis 2009 et le tarif hébergement des EHPAD public (EHPAD Public qui était jusqu'a une époque pas si lointaine les maisons de retraite les moins cher ) en faîtes sert de variable d'ajustement du tarif soin ..je m explique les ARS fautes de budgets sous estime les GIR... Les EHPAD augmentant mécaniquement ( le tarif hébergement restant a charge pour les résidants et familles ) idem pour mettre au normes ou des travaux a financer ...en faites le tarif hébergement sert de variable d'ajustement du tarif soin.....Même le rapport de l'IGAS le dénonce sur deux années consécutives :dans son paragraphe 47: la section hébergement à la charge du résidant ; ces trois sections sont réputés étanche entre elles .En pratique il s'agit plutôt d'une fongibilité assymétrique, la section hébergement restant à charge des résidants peuvent le cas échéant compenser les insuffisance de financement des deux autres sections Un rapport plus ancien de Mélanie Gaudillier de l'école nationale de santé public l'avançait déjà en soulignant que de nombreux postes de personnels soignants émargeaient indûment au poste d'hébergement !!!!!
romans
 
Message(s) : 55
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mer 15 Avr 2015 17:32

Les mesures du Gouvernement pour mettre en place un site internet de comparateur de tarif ,n'est en réalité que de la poudre de pinlrin pinpin pour masquer ces réalités
romans
 
Message(s) : 55
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par Catelyne » Mer 22 Juil 2015 08:30

Pour info:
TARIF EHPAD: réformes pas satisfaisantes. Réactions de la FNAPAEF, de l'ANCHL et de la CNDCH.
07.20.2015- à la suite : Lettre à Marisol Touraine

http://www.fnapaef.com/#!TARIF-EHPAD-réformes-pas-satisfaisantes-Réactions-de-la-FNAPAEF-de-lANCHL-et-de-la-CNDCH/cmbz/55ac9c620cf25466c2a46bac
Catelyne
 
Message(s) : 712
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par Catelyne » Mer 2 Sep 2015 13:41

Pour info:
Augmentation de tarifs, taxe additionnelle: les aspects cachés de la loi d'adaptation au vieillissement
http://media.wix.com/ugd/df9fe0_bed89ba ... 425b6f.pdf
Catelyne
 
Message(s) : 712
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par mell09 » Jeu 10 Sep 2015 17:32

Mell09, vous dit à tous bonjour,
Nous revoici, EHPAD région sud, avec un nouveau sujet cette fois une augmentation avisée par courrier-circulaire du 5 août dernier, aux familles d'un arrêté du Conseil Général fixant un nouveau prix de journée à compter du 1er juin 2015.
Ainsi le 31 mai 2015 : tarif hébergement était de 52.20€/jour. Le lendemain, il est de 55.59€/jour...
Soit 101.70 €/mois, 1 220.40€/an... et en pourcentage : 6.4559%
Est - ce un taux normal ? QUEL est celui préconisé par l'état ?
Cet EHPAD est un "territorial" en fonctionnement hiérarchique CCAS gestionnaire, et administratif FPT: poste médecin coordonnateur vacant depuis janvier 2014... 2 vacances au poste de direction entre avril 2014 et janvier 2015...
Il est "naturel" aux dirigeants en succession (3ème intérim) de cet établissement de ne rien dire de leurs intentions - en quelques domaines soient-elles - donc ni le CVS, ni les familles (on ose la question les Résidents ?) représentants légaux, n'ont reçu, autre le faire -part à payer, d'information en amont, d'explication amont/aval quand aux motifs d'une telle hausse. N'ont pas été prévenus non plus qu'un effet rétroactif serait à pourvoir... donc à prévoir...
Le tarif est bien la seule "chose" ascendante sur l'établissement ! En effet, nous assistons TOUS, où que NOUS soyons sur site, et QUEL que soit le ROLE que nous y tenons,à une dégringolade magistrale de la prise en charge globale de la PERSONNE AGEE.
Cet établissement - ou plutôt les dirigeants de l'établissement se conduisent comme :
- s'ils étaient propriétaires du lieu, savoir les murs que nous payons,
- s'ils étaient également "propriétaires" des usagers, locataires par le paiement mensuel d'un loyer, communément nommés RESIDENTS, donc leurs "choses" dont ils disposent librement, selon leurs critères,
- si les FAMILLES relevaient de "culpabilité d'abandon" pour avoir un parent dans le lieu... alors qu'écartées... ignorées, déclarées incapables d'actions leur permettant de comprendre... ce qui évite de répondre et de les informer...
- si le CONSEIL de VIE SOCIALE actuel, élu pour 3 ans, était transparent, inexistant, l'empêchant par tous moyens de jouer son rôle dans l'EHPAD, le privant des mises à jours des bases de données permettant une actualisation officielle... tout en l'accusant de ne pas faire... "Ce qu'il fait bien" puisque malgré tout il "dérange" assez pour que l'on "perde" du temps à vouloir le défaire... Nous disons "perdre du temps" car dans cet établissement il est des priorités qui demanderaient toute l'attention... et beaucoup de participation collective.
Bref, le fonctionnement interne depuis des mois n'est pas du tout probant et la "gabegie" présente partout, en terme humains, financiers.
Nous en avons, TOUS confondus , le CVS en premier fait état, dit nos craintes de dérapages au bout du compte. Aucune autorités localement, régionalement n'a répondu.
Si vous pouvez nous informer sur ce taux qui nous paraît "un + que rien abusif" :o en les circonstances... vous nous obligeriez.
Avec nos remerciements,
Cordialement et COURAGE à tous...
Mell09
mell09
 
Message(s) : 9
Inscription : Jeu 18 Sep 2014 16:37

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par Catelyne » Lun 14 Sep 2015 08:45

Bonjour Mell,
C'est vraiment désolant de voir que ce CCAS et la direction de l'établissement n'ont apparemment pas vraiment pris la mesure de l'impact que le bon fonctionnement du CVS peut avoir sur le bien être des résidents et sur le relationnel au sein de l'ehpad.
Cela dit, dans les ehpad habilités à l'aide sociale, ce qui est le cas des ehpad territoriaux, il n'y a pas de taux d'augmentation fixé par décret , c' est le Conseil Départemental qui fixe les tarifs hébergements.
http://eluscvs91.over-blog.com/2015/07/ ... ehpad.html
Comme la législation interdit la rétroactivité, du fait de la date fixation des tarifs hébergement et dépendance ( 1er juin) très sûrement le Conseil départemental à procéder à ce que certains CD appellent " un "lissage" ce qui revient à diviser le montant annuel par le nombre de mois de l'année restant à courir ( là 7 en l'occurrence) ce qui pourrait peut-être expliquer les 6.4559% d'augmentation
Après reste à savoir le pourcentage d'augmentation du tarif hébergement proprement dit (hors APA) et s'il y a eu des travaux réalisés donc des emprunts.
Pas facile de s'y retrouver dans toute cette complexité .....
Catelyne
 
Message(s) : 712
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par mell09 » Sam 26 Sep 2015 05:36

Bonsoir, à tous,
Merci aux personnes qui répondent, notamment "élus CVS 91"
Il s'agit d'une augmentation "pure" hébergement, donc hors APA...
L'EHPAD est neuf, sans travaux... Le seul "chantier" qu'il nous soit donné de connaître, c'est l'incommensurable incompétence des dirigeants qui se succèdent par nécessité d'intérim (entre autre autre...)
L'incompétence, en soi n'est pas forcément "néfaste" à condition de vouloir apprendre... se renseigner... auprès des plus aptes à répondre. Comment faisons-nous, tous qui découvrons ce monde que représente la "vieillesse" et tout se qui tourne autour...
Mais lorsque l'incompétence est liée à des égos... que ces personnes se croient autorisées - et ne se privent pas de le faire - à s'immiscer là où elles n'ont rien à faire... ?
Les autorités ? Toutes, localement, départementales et régionales ont été saisies... elles nous ont laissé des mois... sans réponses. Ensuite...
Une enquête d'un jour et demi... dont on nous dit aujourd'hui que les résultats ne sont pas définitifs et à ce motifs, ils ne sont pas transmis...
Une évaluation externe... où notre présence est requise -mais pas pour en préparer le déroulement ou autre..., sans informations depuis un an sur les réalités de la part des dirigeants, aucun bilan, pas d'évaluation interne pour cette année ... nous aurons 9 semaines pour préparer une argumentation qui représente la réalité d'un vécu... d'enfer :evil: .
Là aussi, les résultats demandés, ne sont pas transmis au prétexte de"provisoires"... mais on "oeuvre" à toute vapeur - comme depuis des mois, sans fil conducteurs, sans projets - sans concertations ni informations. L'OMERTA est la seule règle, loi, reconnues visiblement!
L'augmentation, nous l'apprenons, par la facture... le renvoi des personnels, le chamboulement que cela vaut à nos parents, item... La mise en "faits accomplis" On s'assoit délibérément sur la loi 2002-2, les conseils de Bonnes pratiques de l'Anesm, ou celles du Ministère... Pourquoi se prendre la tête avec "çà" ?
Il y a un problème maintenant avéré sur cet EHPAD, mais personne (de qui le peut) jusqu'à maintenant ne veut rien faire : d'abord parce qu'agir dérange et que pour beaucoup, le ronron du traintrain quotidien équivaut à bien faire... sauf que le ronron en général endort... et dans ce silence ce n'est pas "l'ange qui peut passer" mais la mort... celles des autres, des vieux... ? s'ils partent sans bruit ? Quelle importance ?
Agir, c'est s'exposer à toutes les vicissitudes possibles, c'est vrai - nous connaissons !
Cela demande une vigilance accrue du côté et au côté de nos proches, car ils peuvent en "subir"... Pour, là aussi avoir connu, il ne faut pas se laisser démonter, et (encore) agir, sous forme écrite signalements autant de fois que nécessaire aux DTARS département et au Conseil Département; et à la direction (en RAR) - voir le médecin traitant, lui faire part des problématiques constatées ou les "ressentis" de problèmes possibles, ... bref il faut créer autour de votre parent un "rempart" de vigilance. Au besoin faites vous accompagner par un tiers pouvant être témoin le cas échéant... (c'est notre pratique systématique, depuis un certain incident)
Ne pas avoir peur devant la menace d'un "aller voir ailleurs, si vous n'êtes pas satisfait" ou "on pourrait envisager de revoir la présence de M. ou Mme...dans notre établissement." Cela aussi doit être dénoncé, car ce n'est ni plus ni moins qu'une maltraitance, exercée contre vous, Familles et Représentants légaux.
Cela mis à part, nous ne restons pas les bras ballants sans actions. Un volumineux dossier vient de s'achever. C'est un très long travail commun et partagé entre divers intéressés malmenés dans cet établissements : les USAGERS : les Résidents -locataires, les Familles, les Représentants légaux, les personnels, et issu de tout cet univers qu'il condense, le CVS, avec l'appui d'une association.
Nous ne saurions trop vous donner de meilleur conseils que de vous tourner en cas de problèmes, vers les associations. Celles-ci sont "redoutées" donc reçues, entendues... etc. tout ce que généralement nous n'avons pas en tant que particulier ou CVS...
Nous vous tiendrons au courant des suites. Nous avons toujours prônés la voie réfléchie qui consiste à exposer auprès de "QUI peut" les problèmes, avançant des solutions chaque fois que nous le pouvons, à celle plus spectaculaire des banderoles...
Nous vous souhaitons beaucoup de volonté, de cran car il ne faut pas laisser perdre ses droits légitimes à la personne âgées que souvent nous représentons, nous familles. Encore moins lorsque les droits sont bafoués dès lors que les personnes s'acquittent scrupuleusement de leurs devoirs...
Merci à vous lecteur, d'avoir eu la patience de lire jusqu'ici...
Bonne journée à chacun
Mell09
mell09
 
Message(s) : 9
Inscription : Jeu 18 Sep 2014 16:37

Re: Augmentation de tarif des frais de séjour dans un ehpad

Message par romans » Mar 27 Oct 2015 12:05

La réalité sur le tarif hébergement des EHPAD public , ne cessant d augmenter depuis 6 ans (Pour preuve les EHPAD public des Hôpitaux nord Drome + 739 euros par mois sur 6 ans a charge pour les résidants et familles )

Le tarif hébergement devient une variable d ajustement du tarif soin(L'IGAS le confirme dans un rapport ainsi que le mémoire de Mélanie Gaudilier)

Le Coderpa dans une lettre interne du 2 /12/2014 indique :si le reste à charge pour les résidents et les familles est élevé, les règles de tarifications et leur évolution sont souvent incompréhensibles pour les usagers du médico social, de rappeler dans le tarif hébergement n figure la direction, administration 100%, restauration, services généraux 100%, animation, service social100 %, ASH, agent de service a 70%

http://www.localtis.info/cs/ContentServ ... 0269698317 article concerna t la CASA détourné de sa fonction pour l aide à l autonomie (650 millions d euros) vient en date du 27 octobre d affecter 28% du produit de la CASA à la conférence des financeurs !!!!!!!
romans
 
Message(s) : 55
Inscription : Mar 21 Sep 2010 07:11

Précédent

Retour vers LA VIE EN MAISON DE RETRAITE, CONSEILS DE LA VIE SOCIALE (CVS)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)