entrée forcée en maison de retraite ?

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

entrée forcée en maison de retraite ?

Message par dominiqueb » Ven 24 Oct 2014 20:44

Le médecin de ma mère nous incite à la faire entrer d'urgence dans une maison de retraite, estimant que la laisser seule alors qu'elle est aveugle et désorientée est de la non-assistance à personne en danger. Nous espérions que des aides à domicile suffiraient mais son agressivité et son opposition à tout aide ou soin (même après une chute) nous ont fait changer d'avis.

Le médecin affirme que vu son état physique et mental son consentement n'est pas nécessaire pour entrer dans une maison de retraite. Est-ce exact ? D'après elle c'est notre devoir de prendre des décisions à sa place, mais elle ne m'a pas indiqué comment les mettre en oeuvre !

Merci d'avance pour vos conseils .
dominiqueb
 
Message(s) : 10
Inscription : Mar 14 Oct 2014 17:36

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par PRADINES » Lun 27 Oct 2014 12:04

Bonjour Dominique,

Le cas que vous évoquez est loin d'être rare.
Vous avez raison de souligner que le consentement éclairé de votre mère est indispensable. Bien sûr, les limites de cette considération tiennent aux capacités de votre maman de comprendre et de s'exprimer sur ce point précis. Autrefois, quand votre maman est née, les fins de vie (dans un sens large du terme) se produisaient presque toujours à la maison. Désormais, pour des raisons multiples que j'ai eu l'occasion de détailler dans les articles que je place en référence, il n'en est plus ainsi. Ce changement, brutal, en deux à trois générations, génère une culpabilité constante des familles dans l’éventualité du placement sans accord de la personne soignée. Au demeurant, je suis favorable à une expertise indépendante dans ce domaine si la personne n'est pas consentante : une expertise indépendante du médecin traitant et de la famille. Pour l’instant, cette mesure n’est pas obligatoire mais elle me semble grandement souhaitable en cas de litige.

Je vous propose de vous reporter à mes articles sur AgeVillage et de revenir éventuellement vers moi après lecture :
http://www.agevillage.com/actualite-11489-1-maladie-d-alzheimer-elle-oublie-se-perd-et-refuse-tout-que-faire.html
http://www.agevillage.com/actualite-11600-1-maison-de-retraite-entree-accompagnement-aidant-bernard-pradines.html
http://www.agevillage.com/actualite-11623-1-comment-accompagner-au-mieux-l-entree-en-maison-de-retraite-de-son-parent-age-deuxieme-partie-le-choix.html
http://www.agevillage.com/actualite-11671-1-maison-de-retraite-accompagner-entree-parent-agee-pradines.html
PRADINES
 
Message(s) : 37
Inscription : Sam 23 Fév 2013 10:05

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par dominiqueb » Ven 31 Oct 2014 16:07

Bonjour Docteur,

Je vous remercie pour votre réponse.

J'ai prévu de demander l'avis d'un spécialiste (psychiatre) à la fin du mois dans le cadre d'une demande de mise sous tutelle qu'il faudra faire de toutes façons car vu sa cécité n'importe qui peut lui faire signer n'importe quoi.

Ma mère a connu en effet une époque où une maison de retraite était assimilée à un hospice où régnait la maltraitance, mais quand je lui demande des nouvelles des amies et parentes qui s'y trouvent elle dit qu'elles s'y plaisent...c'est donc une question de principe chez elle.

Elle a toujours été agressive avec les auxiliaires de vie et les infirmières mais je viens d'apprendre qu'hier elle a failli frapper une des deux personnes qui la font manger le soir (après avoir chassé l'autre cette semaine...). Je serai sur place lundi prochain (je vis à 500 kms) pour mettre en place des gardes de nuit en espérant qu'elles ne craqueront pas trop vite (je les admire).

A suivre donc !
dominiqueb
 
Message(s) : 10
Inscription : Mar 14 Oct 2014 17:36

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par PRADINES » Ven 31 Oct 2014 18:42

Ma mère a connu en effet une époque où une maison de retraite était assimilée à un hospice où régnait la maltraitance, mais quand je lui demande des nouvelles des amies et parentes qui s'y trouvent elle dit qu'elles s'y plaisent...c'est donc une question de principe chez elle.

Oui, ceci est un paradoxe qui a trouvé son expression dans un sondage qui montrait qu'environ 90 % des personnes interrogées redoutaient d'entrer en EHPAD mais que 77 % de celles qui y résidaient en étaient satisfaites.

A suivre donc l'accompagnement de votre maman. Merci pour votre témoignage.
PRADINES
 
Message(s) : 37
Inscription : Sam 23 Fév 2013 10:05

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par dominiqueb » Sam 25 Avr 2015 13:23

Je reviens faire un point sur les derniers mois, qui ont été éprouvants moralement mais qui m'ont permis de rencontrer des personnes honnêtes et efficaces - contrairement à d'autres membres des forums apparemment :
- je n'ai obtenu le certificat du psychiatre que fin décembre parce qu'il était peu disponible pour venir à domicile mais il a été très compréhensif.
- ma demande de protection envoyée fin décembre a été traitée conformément aux souhaits que j'avais exprimés : j'ai été auditionnée avec mon frère fin février et nous avons été nommés co-tuteurs fin mars.
- les 2 requêtes envoyées à la Juge des Tutelles (dont celle demandant de placer ma mère en Ehpad au vu du certificat établi par le même psychiatre) ont été signées et renvoyées le jour de leur réception.
- nous avons donc visité cette semaine les maisons de retraite à qui j'avais envoyé des demandes d'admission fin janvier qui avaient des chambres disponibles et nous pourrons assurer à notre mère des conditions de vie plus agréables à proximité de son domicile actuel.

Il va sans dire que le plus dur a été de l'annoncer à notre mère qui estime que ses enfants ingrats la mettent "en prison" alors que tout va bien chez elle (elle oublie bien sûr ses chutes, les démissions des intervenantes et infirmières qu'elle a agressées, etc...).

J'espère que mon témoignage rassurera les personnes qui connaissent les mêmes difficultés : j'ai lu tellement de mises en garde contre les juges des tutelles que j'ai souvent mal dormi !
dominiqueb
 
Message(s) : 10
Inscription : Mar 14 Oct 2014 17:36

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par satourne » Mer 27 Mai 2015 17:24

Bonjour,

J'aurai bien aimé participer à votre discussion mais mon respect de l'article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme m'interdit d'aller plus loin.

Article 12
" Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. "
Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres (dont la France) qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot.

Pour des informations supplémentaires, je vous propose de lire les liens dans ma signature.

Cdt.
La vérité est ici : http://cause.i.am.online.fr/
La vérité est ailleurs : http://aimonsles.wordpress.com/
Aimons les twitter : https://twitter.com/aimonsles
satourne
 
Message(s) : 25
Inscription : Mer 2 Mars 2011 11:47
Localisation : Limeil-Brévannes et d'ailleurs

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par satourne » Mer 27 Mai 2015 17:29

En plus,

par les temps qui courent, ça ne doit pas être difficile de trouver un neveu ou un cousin au chômage qui vous rendra bien des services pour quelques bises...

Cdt.
La vérité est ici : http://cause.i.am.online.fr/
La vérité est ailleurs : http://aimonsles.wordpress.com/
Aimons les twitter : https://twitter.com/aimonsles
satourne
 
Message(s) : 25
Inscription : Mer 2 Mars 2011 11:47
Localisation : Limeil-Brévannes et d'ailleurs

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par satourne » Mer 27 Mai 2015 17:45

Décidément je suis intarissable sur ce sujet,

je me permet de vous pointer vers le sujet ""Efficacité minime" des médicaments contre Alzheimer"( viewtopic.php?f=7&t=868 ) qui avait été subitement enterré par l'intervention d'un membre du forum ...

Cdt.
La vérité est ici : http://cause.i.am.online.fr/
La vérité est ailleurs : http://aimonsles.wordpress.com/
Aimons les twitter : https://twitter.com/aimonsles
satourne
 
Message(s) : 25
Inscription : Mer 2 Mars 2011 11:47
Localisation : Limeil-Brévannes et d'ailleurs

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par roliset » Mer 18 Nov 2015 09:01

Moi ma grand-mère a 101 ans, je suis le seul à m'en occuper de la famille et ne sais plus quoi faire. Elle ne veut pas aller en maison de retraite malgré sa dépendance (GIR 2) je n'arrive plus à gêrer la situation et ca commence a avoir des répercussions dans ma vie privé et professionnel, que faire ?
roliset
 
Message(s) : 4
Inscription : Lun 16 Nov 2015 10:40

Re: entrée forcée en maison de retraite ?

Message par PRADINES » Mer 18 Nov 2015 10:20

Votre question est loin d’être rare. Il s’agit d’un sujet très fréquent de préoccupation des familles concernées. Je comprends votre peine, voire votre désarroi, devant cette situation. Vous aviez espéré que le maintien à domicile serait possible jusqu’au bout. Vous signalez que votre maman est aveugle et désorientée. De plus, je crois comprendre qu’elle vit en permanence seule à domicile. De plus, elle s’oppose à toute aide aux soins : le « bouquet ». Difficile en effet de s’acharner à demeurer à la maison dans de telles conditions.
En règle générale, il est très important d’obtenir, dans la mesure du possible, le consentement de la personne concernée. Sauf cas de mise en danger immédiate, cette démarche est d’autant plus nécessaire qu’une entrée en contrainte en établissement s’accompagne inévitablement à long terme d’une culpabilité grave de tout l’entourage.
Vous écrivez que « d’après elle », votre devoir est de prendre la décision. Je crois comprendre que « elle » désigne le médecin et non votre mère. S’il s’agit de votre mère, pas de problème : elle vous laisse la décision, ce qui représente sa propre décision. S’il s’agit du médecin, c’est à elle de signaler le danger, ce qu’elle a fait. Par contre, je suppose que cette praticienne ne veut pas effecteur elle-même les démarches relatives à l’entrée en établissement ; en effet, ces démarches sont effectuées habituellement par les familles, sauf bien sûr en l’absence d’entourage.
Je me tiens à votre disposition.
PRADINES
 
Message(s) : 37
Inscription : Sam 23 Fév 2013 10:05

Suivant

Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité