kinésithérapie respiratoire

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

kinésithérapie respiratoire

Message par filledAlzheimer » Mer 21 Mai 2008 16:54

Bonjour docteur,
Je viens de passer une semaine auprès de ma mère (97 ans, en EHPAD hors unité alzheimer, confinée au fauteuil ou au lit).
Je l'ai fait manger midi et soir et elle a pris tous ses repas de bon appétit (aliments mixés et boissons épaissies).

Par contre, elle avait les premiers jours une très nette gène respiratoire, allant carrément jusqu'au râle.
Elle a fini par expectorer ce que j'appellerais "un bon gros glaviot" (blanc) et ensuite, elle respirait nettement mieux.
Ce problème dure depuis plusieurs mois, avec des pauses...

Voici ma question :
La kinésithérapie respiratoire serait-elle indiquée dans le cas de ma mère ?
Vaut-il la peine de demander au médecin de l'EHPAD de lui en prescrire pour lui dégager les bronches ?
J'ai appris tout récemment que cela se pratiquait non seulement pour des bébés souffant de bronchiolite, mais aussi pour des personnes âgées aux poumons "encombrés".
Qu'en pensez-vous ?
Considéreriez-vous cela comme de l'acharnement thérapeutique ?
(Je le verrais plutôt comme des soins de confort ...?)

Merci par avance de votre réponse.
Bien cordialement,
filledAlzheimer
http://alois-nous-voila.over-blog.com/
filledAlzheimer
 
Message(s) : 4
Inscription : Jeu 3 Avr 2008 16:04

Re: kinésithérapie respiratoire

Message par BONNEVF » Jeu 22 Mai 2008 13:08

Bonjour,
votre Maman agée de 97 ans se trouve dans une situation de grabatérisation lit-fauteuil . elle reçois une alimentation mixée et des apports liquidiens sous forme gélifiée. elle semble donc avoir des troubles de déglutition .La première question qui se pose est de savoir si cet encombrement n'est pas la conséquence de fausses routes , de pneumopathies d'inhalation . Comment est elle installée pour manger ? Lui donne t'on ses repas parfois au lit ? est elle au fauteuil avec un système de contention ? Si les réponses sontoui , il faut déja revoir cela, car même pour une personne plus jeune, cette façon de manger favorise les troubles de la déglutition et les inhalations secondaires .

Pour ce qui concerne la kinésithérapie . Il faut savoir si elle est capable de participer à la kinésithérapie au niveau de la compréhension . dans ce cas cela est tout à fait favorable dans une optique non seulement de confort , mais également pour éviter les surinfections bronchiques secondaires , dans ce cas là il est même parfois utile de s'aider par des aérosols effectuées avant la kinésithérapie.Si ce n'est pas le cas la kinésithérapie devient plus difficile et les aéosols peuvent même eventuellement aggraver l'encombrement bronchique .
Donc de manière pragmatique il conviendrait de faire le point sur les trouble de la déglutition (position du corps , position de la tête, état buccal etc......
Faire le point avec un kiné sur ses capacités de participation , cela mérite toujours d'être essayer car les capacités d'expectoration , en raison du déficit musculaire lié à l'age et à la grabatérisation , sont source d'inconfort, d'encombrement et de décompensations secondaires cardio respiratoires.
bien cordialement
BONNEVF
 

Re: kinésithérapie respiratoire

Message par filledAlzheimer » Jeu 22 Mai 2008 17:06

Merci Docteur pour cette réponse rapide.

"La première question qui se pose est de savoir si cet encombrement n'est pas la conséquence de fausses routes , de pneumopathies d'inhalation"
Oui, elle faisait souvent des fausses routes, c'est pourquoi le médecin lui a interdit les morceaux et les liquides.
Elle en fait encore, mais assez rarement quand nous la faisons manger à son rythme (lent).

"Comment est-elle installée pour manger ?"
Assise dans un fauteuil coquille.

"Avec un système de contention ?" Non.

"Lui donne t'on ses repas parfois au lit ?" Oui.
Si nous y sommes, nous la mettons alors en position aussi assise que possible (en relevant la tête du lit).

"Il faut savoir si elle est capable de participer à la kinésithérapie au niveau de la compréhension" .
Je ne sais pas, je crains que non, bien qu'elle comprenne encore quand je lui fais ralentir son rythme de respiration en le calant sur le mien, par gestes ...

"état buccal" : on ne lui met plus son dentier et nous n'insistons pas, il n'est plus adapté à ses gencives rétractées et on ne va pas la torturer à lui prendre des empreintes pour en faire un nouveau [l'esthétique en souffre :-( mais tant pis], de toute façon elle est au "mixé" depuis plus d'un an maintenant ... Mais je ne sais pas si le médecin ou les infirmières vérifient l'état de sa bouche. Je peux me tromper, mais il me semble qu'il y a une absence totale de soins bucco-dentaires pour les résidants très dépendants (certains qui sont assez valides vont chez le dentiste en ville).

"Faire le point avec un kiné sur ses capacités de participation" : si ça vaut la peine d'essayer, nous allons chercher un kiné qui sache et qui veuille bien venir la tester ...

Merci encore de votre réponse.
Bien cordialement,
filledAlzheimer
http://alois-nous-voila.over-blog.com/
filledAlzheimer
 
Message(s) : 4
Inscription : Jeu 3 Avr 2008 16:04


Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron