taux d'invalidité fonctionnel

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

taux d'invalidité fonctionnel

Message par 29chris » Mar 20 Mai 2008 16:43

Bonjour Docteur,
j'aurais aimé savoir à quel taux d'invalidité fonctionnel est une personne ayant la maladie d'Alzheimer?
Mon mari arrive une partie des tests dans le cabinet du neurologue surtout celui de l'horloge, le rappel des mots moins bien surtout après avoir fait un autre exercice entre temps là il a plus de mal. Qu'est ce que cela veut dire?
Le nouveau neurologue est étonné qu'il arrive ce test de l'horloge.Merci de votre réponse.
29chris
 
Message(s) : 17
Inscription : Sam 29 Mars 2008 22:13

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par BONNEVF » Jeu 22 Mai 2008 13:24

Bonjour,
Le niveau d'incapacité fonctionnel est difficile à évaluer comme cela.
En effet que veut on évaluer ? Evalue t on la sévérité de la maladie en fonction des test neuropsycholgique ?
Cela est possible il existe des échelles d'evaluation de la sévérité de la maladie d'Alzheimer . Cela ne nous renseigne pas sur les capacités dans la vie quotidienne . Il faut pour cela tenir compte de ce que fait ou ne fait pas la personne malade. Pour parvenir à cette évaluation on s'attachera à évaluer la situation de handicap qu'engendre la maladie . Là les outils et les prestations d'aide seront différents malheureusement en fonction de l'âge . Moins de 60 ans elle serat evaluer dans le cadre de la prestation specifique handicap(grille PCH ) et plus de 60 ans utilisation de la grille AGGIR sous reserve qu'elle soit parfaitement utilisée.
Il faut donc toujours essayer de savoir ce que l'on veut mesurer et ne pas utiliser un outil de mesure de situation de handicap à la place d'un outil de mesure d'evolution de séverité d'une maladie et réciprioquement .
Par ailleurs le fait qu'au niveau des tests, certains soient réussi d'autres non , prouve que des maladies même identiques n'evoluent pas de la même manière suivant les individus ; mais c'est le cas de la plupart des pathologies.
Bien cordialement
BONNEVF
 

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par 29chris » Ven 23 Mai 2008 15:41

Bonjour Docteur et merci pour votre réponse.
Je vous posais la question sur le taux et les tests car nous avons été en contre expertise amiable et le cumul des deux taux de mon mari arrive à 62,5%, pour que l’assurance verse le capital il faut qu’il soit à 66%. Par contre pour les indemnités sur le terme maladie mentale, le médecin expert admettait qu’une maladie neurodégénérative n’est pas une maladie mentale et ne savait pas pourquoi l’assurance avait refusé de payer car c’est un autre médecin qui prend la décision, cette affaire devient compliquée et coûteuse mais je me battrais jusqu’au bout.
L’expert nous expliquait que c’est peut être du fait que malgré un diagnostic posé « maladie neurodégénérative forme débutante de la maladie d’Alzheimer », ça ne leur suffit pas, les symptômes ne sont pas net et mon mari arrive le test de l’horloge et différent test dans le cabinet du neurologue, il n’arrive pas complètement les mots à retenir et à redire en ayant fait quelque chose entre temps, sinon reproduire un dessin et soustraire à l’envers, il y arrive en mettant comme même plus de temps que la normale. Je trouve comme même que ces tests ne sont pas vraiment compliqués pour quelqu’un qui en est au début de la maladie. Du coup pour prendre une décision, l’assurance fait passé mon mari devant un neurologue expert, si c’est les mêmes tests, ça ne sera pas compliqué, le doute sera encore là.
Je vous cite ce que la neuropsychologue a marqué sur son compte rendu et confirmé au deuxième « Les tests neuropsychologiques mettent en évidence un ralentissement psychomoteur et une atteinte de l’efficience cognitive globale .Le tableau neuropsychologique révèle une amnésie antérograde verbale, un trouble d’accès lexico sémantique, une légère baisse des praxies gestuelles et quelques difficultés sur la plan exécutif.
Les résultats semblent compatibles avec l’hypothèse d’un dysfonctionnement des régions hippocampiques et des régions fronco-temporales de l’hémisphère dominant pour le langage. »
Le compte rendu de l’Irm parle d’une atrophie corticale et vermienne.
Malgré cela ce n’est pas assez clair, car ce n’est pas le processus normal chez un malade d’Alzheimer. L’expert me parlait que c’est sûrement une démence mais peut être autre qu’Alzheimer, il me disait que ça pouvait être comme même Alzheimer. J’ai été voir quelles démences il y avait, l’une ou l’autre ce n’est guère mieux, cette histoire me fait flipper car je vois bien que mon mari a quelque chose, que ce n’est pas une dépression il aime sortir, il est souriant, par contre il est par moment dans son monde, il a du mal à suivre les conversations et lance rarement la conversation de lui-même car comme il l’explique, ça s’embrouille dans sa tête il a du mal à trouver les mots par contre il répond aux questions en étant obligés de réfléchir plus, dans ses déplacements il a un ralentissement et dans ses gestes ,ça a évolué un peu depuis 2 ans ½, il a maintenant plus d’oubli sans être dramatique, clefs sur les portes et quand je lui demande ce qu’on a mangé la veille au soir ou quel film il a regardé, il a du mal.. J’ai été un peu longue veuillez m’en excuser, mais là j’aimerais vraiment comprendre.
Existe-il un examen qui permettrait de savoir avec plus ou moins de certitude si c’est la maladie d’Alzheimer ou quelle autre maladie ? Là il va refaire des tests neuro et un IRM, ça suffira-il ? Cette histoire affecte aussi mon mari.
Salutations distinguées.
29chris
 
Message(s) : 17
Inscription : Sam 29 Mars 2008 22:13

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par BONNEVF » Ven 23 Mai 2008 16:44

Bonsoir ,
Je comprend votre désaroi devant cette situation. Ce que vous décrivez est l'hésitation diagnostic qu'il peut y avoir dans des formes débutantes entre diverse maladies , en l'ocurence maladie d'Alzheimer et démence fronto temporal et cette hésitation est bien normale car nous n'avons pas de diagnostic de certitude mais uniquement des diagnostics de probabilité. Toutes les consultations mémoires sont confrontés à ces difficultés , il faut le savoir
La présentation que vous faites et les résultats des tests peuvent évoquer une maladie d'Alzheimer par le fait qu'il y a une altération de la mémoire de type antérograde , qui est donc de type hypoccamique .Mais en même temps des difficultés lexicales , notament sémantiques avec des troubles exécutifs peuvent faire évoquer une démence sémantique et/ou fronto temporale.Les tests par leur répétition pourrons peut être peu à peu afiner le diagnostic . Mais la question de l'analyse de la situation et du degré de handicap ne se pose pas comme cela et l'on ne peut pas se servir du diagnostic seul pour évaluer le handicap . Cette évaluation doit se faire dans la '"vrai vie " en situation de ce qu'il peut faire ou ne peut pas faire.
Bien cordialement
BONNEVF
 

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par 29chris » Mer 28 Mai 2008 09:12

Bonjour Docteur, mon mari étant suivi par un nouveau neurologue, il a eu des tests neuro psycho de 2h, la neuro psychologue confirme le fait que c'est une maladie neurologique mais ne peut pas confirmer Alzheimer ou fronco-temporale , je n'ai pas pu posé beaucoup de question mon mari étant présent et étant déjà assez angoissé en ce moment entre ces nouveaux examens et nos problèmes avec l'assurance.
J'ai juste demandé à la neuropsychologue si à la différence la maladie fronco-temporale pouvait se soigner, elle m'a répondu que c'était une maladie aussi invalidante que la MA et n'a pas de traitement pour une guérison.
J'ai été sur internet prendre des infos hier soir sur cette maladie qui n'est guère mieux que la MA si ce n'est pire quand je prends le cas de la maladie de Pick. Qui par certains côtés ressemblent plus à ce qu'à mon mari par le fait qu'il n'a pas de perte d'autonomie et pas de gros problèmes de mémoire, par contre certains autres aspects de cette maladie ne ressemble pas pour l'instant à ce qu'il a, changement d'humeur il est d'humeur égale.
Mes questions sont les suivantes : les maladies fronto-temporales sont-elles des maladies mentales ? si oui les quelles sont considérés comme ?
Y a t il des symptômes qui permettraient de savoir quelle maladie c'est?
Dans les maladies fronto temporales, il y a la maladie à corps de Lévy, la maladie de Pick, y en a t-il d'autres?
Merci de bien vouloir répondre à mes questions, le plus dur c'est d'être dans le doute car de toute façon je trouve qu'il vaut mieux savoir pour arriver à plus ou moins accepter. De toute façon je commence à connaître beaucoup de choses sur ces maladies surtout sur la maladie d'Alzheimer car on pensait que c'était celle là, c'est peut être celle là mais je préfère me préparer à une autre éventualité car les symptômes que présente mon mari n' y ressemblent pas complètement du moins pour l'instant.
J'ai sans arrêt ce problème dans la tête, ayant un travail prenant, c'est très compliqué. D'ailleurs je suis au boulot, n'arrivant pas à me concentrer, je me dis qus si j'arrive à avoir quelques réponses ça m'aidera peut être.
Merci d'avance. Bien cordialement.
29chris
 
Message(s) : 17
Inscription : Sam 29 Mars 2008 22:13

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par BONNEVF » Mer 28 Mai 2008 17:31

bonjour,
Si votre mari vient de bénéficier d'une batterie de tests neuropsychologiques , sous l'impulsion de votre nouveau neurologue c'est que déja vous êtes en bonne voie pour affiner le diagnostic. Malheureusement les syndromes démentiels en rapport avec une démence fronto temporal sont tout aussi graves que la maladie d'Alzheimer .Les stratégies thérapeutiques ne sont pas tout à fait les mêmes , avec là encore pas de traitement curatif et des résulats assez maigre pour l'instant.
Les signes cliniques sont souvent intriqués et je ne peux pas répondre à votre question , il y a dans ce que nous avez dits des signes qui nous font pencher vers une démence fronto temporale et des signes qui nous font pencher vers une maladie d'Alzheimer et il semble que pour l'instant les tests soient aussi dans cette incertitude . Par contre à t'on des résultats en IRM et notament en coupe coronale des régions temporales internes et hipoccampique avec des mesures volumétriques , ces examenspouvant être contributifs à l'élaboration d' un diagnostic de probabilité .
Ce qui est certain c'est que la démarche diagnostique qui vous est proposée aujourd'hui est conforme à ce que vous pouvez attendre il faut garder confiance et patience dans cette nouvelle démarche
Bien cordialement
BONNEVF
 

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par 29chris » Jeu 29 Mai 2008 09:50

Bonjour Docteur, le nouveau neurologue qu'on a été voir est très dynamique, déjà il nous a reçu pendant 1h puis
a aussitôt mis en place des tests neuro-psychologiques et une IRM que mon mari doit passer dans 10 jours et sous 15 jours on revoit le neurologue. Il a trouvé les comptes rendus concernant mon mari très confus surtout après 2 ans 1/2. Quand il a regardé les irm, il m'a aussi dit qu'il manquait des coupes, donc je suppose qu'il va faire une IRM complète. Par contre il m'a dit que si la maladie d'alzheimer se confirmait, il ne pourrait pas faire le suivi de mon mari, il faudrait aller dans un centre mémoire. J'aurais dû faire bouger les choses plus tôt car pour mon dossier d'assurance cela aurait été plus clair. Je suis vraiment tombé sur le bon neurologue.

la question que je me pose c'est : si c'est une démence sémantique ou/et fronto temporale est-ce une maladie mentale?

Je sais qu'il faut être patient et confiant mais au bout de deux ans 1/2 cela devient dur surtout au niveau assurance car toutes ces expertises nous coûtent de l'argent et en attendant c'est eux qui nous en doivent et le plus dur c'est que nous continuons à payer cette assurance tous les mois pour ne pas être radié.Ca fait 10 jours que nous avons été en contre expertise et l'expert n'a toujours pas appelé le neurologue expert pour mettre en place un rendez-vous, sinon j'aurais eu un courrier. Je vais être obligée de le rappeler, c'est vraiment usant car ça retarde d'autant le rendez vous, il n'en a vraiment rien à faire de nous.
Merci de votre soutien et de vos réponses.
salutations distinguées.
29chris
 
Message(s) : 17
Inscription : Sam 29 Mars 2008 22:13

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par BONNEVF » Jeu 29 Mai 2008 10:45

Bonjour.
toutes ces maladies , Maladie d'Alzheimer , démence fronto temporale , démence sémantique , dégénérescence cortico basale , maladie à corps de Lewy , démence parkinsonienne tec.... sont toutes des maladie neuro dégénératives et non pas des maladies mentales.
Le terme de démence ne désigne pas la folie cela n'a rien à voir . le terme de démence désigne des maladies qui touchent les fonctions cognitives ( mémoire , langage ,compréhension etc...) avec un retentissement sur la vie quotidienne et après avoir élimner une maladie psychique , psychiatrique . c'est à dire après avoir éliminer une maladie mentale .
bien cordialement
BONNEVF
 

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par 29chris » Dim 8 Juin 2008 07:56

Bonjour Docteur et merci pour votre réponse, je pensais vous avoir répondu, un oubli.
Mercredi IRM, on verra bien ce que ça va donner comme résultats. J'ai rappelé l'expert car on a eu rendez vous
le 20 mai, on est le 8 juin, il n'a toujours pas pris rendez-vous pour le rendez-vous avec le neurologue expert, apparemment c'est la procédure normale, il a son compte rendu à faire et le neurologue confirme ou pas, je trouve qu'il aurait pu prendre le rendez vous, car on ne va pas avoir rendez-vous le lendemain, ça m'étonnerait.
Par contre c'est pas un problème si ça fait 2 ans 1/2 qu'on attend, la maladie évolue toujours, ils nous bouffent les meilleures années qui nous restent avec des problèmes d'assurance alors que je devrais pouvoir penser qu'à ma famille et aux problèmes qu'il y aura aà résoudre quand ça va évoluer.
Je vous souhaite un bon dimanche et merci encore pour vos réponses.
29chris
 
Message(s) : 17
Inscription : Sam 29 Mars 2008 22:13

Re: taux d'invalidité fonctionnel

Message par la vie sans oubli » Ven 10 Oct 2008 16:21

Difficultés financières des malades jeunes du arret brutal de travail

Parcours particulier du malade jeune pour l'invalidité le taux n'étant pas systématiquement fixe pour pour tout les malade azlheimer atteint au même degree l’un peut se retrouver à 60 % et l’autre à 80 % . Étant a un taux d'invalidité trop bas pour avoir la carte de stationnement alors que quand je perds ma voiture si je pourais me garer au place reserver je saurai peu etre elle l'entrée du magasin .
Donc les assurances des prêts ne vous couvrent pas car vous êtes considérés à 60 % pour eux vous n’estes pas assez malade alors quand etant jeune vous avez automatiquement des prêt en coure .trop jeune pour avoir aussi une assistante ou aide ménagère.
Il faudrait pouvoir créer une commission des jeunes malades et aux lieux de réfléchir a notre place ..reflechir avec nous des probleme que l’on rencontre. J'aimerais d'ailleurs rentrer en contact avec d'autres jeunes malades manifestez-vous.c’est comme ça que l’on fera changer le regard.des gens .Difficultés financières des malades jeunes du arret brutal de travail

Parcours particulier du malade jeune pour l'invalidité le taux n'étant pas systématiquement fixe pour pour tout les malade azlheimer atteint au même degree l’un peut se retrouver à 60 % et l’autre à 80 % . Étant a un taux d'invalidité trop bas pour avoir la carte de stationnement alors que quand je perds ma voiture si je pourais me garer au place reserver je saurai peu etre elle l'entrée du magasin .
Donc les assurances des prêts ne vous couvrent pas car vous êtes considérés à 60 % pour eux vous n’estes pas assez malade alors quand etant jeune vous avez automatiquement des prêt en coure .trop jeune pour avoir aussi une assistante ou aide ménagère.
Il faudrait pouvoir créer une commission des jeunes malades et aux lieux de réfléchir a notre place ..reflechir avec nous des probleme que l’on rencontre. J'aimerais d'ailleurs rentrer en contact avec d'autres jeunes malades manifestez-vous.c’est comme ça que l’on fera changer le regard.des gens .fabienne.sud@laposte.net

J’ai 44 ans diagnostiquer depuis a 40 ans j’ai eu comme traite aricetp maintenant exelon deux fois 6 par jour et la memantine aucun d’oute sur la maladie et je me bat actuellement car mon taux et a 60% alors que je connaît plein de malade avec un traitement moins forts qui etant plus ages on optenus 80% sans probleme …
la vie sans oubli
 
Message(s) : 2
Inscription : Ven 10 Oct 2008 16:09


Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron