Depression

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

Depression

Message par JohannL » Lun 2 Juil 2012 12:02

Bonjour,
Mon père est atteint de la maladie d'alzheimer depuis maintenant 4 ans mais il ne présente pas les troubles habituelles liés à cette maladie; sa mémoire paraît intacte mais il a de gros soucis de coordination des mouvements, accompagnés d'une très grave dépression. Il ne sort plus du tout, s'alimente très peu, reste alité toute la journée dans le noir ou devant la télé et n'arrête pas de répéter qu'il souhaite mourir. Il ne veut voir personne, n'a plus aucun désir, aucun plaisir. Bref, il ne veut pas se battre, ni se soigner, excepté la prise de médicaments. Nous ne savons plus quoi faire et nous ne nous expliquons pas son état, étant donné qu'il a encore toutes ses facultés cognitives. Faut-il le forcer à sortir du lit? à aller en hôpital de jour pour qu'il ait une activité?
JohannL
 
Message(s) : 1
Inscription : Lun 2 Juil 2012 10:50

Re: Depression

Message par BONNEVF » Jeu 5 Juil 2012 11:18

Bonjour,
Si votre Papa est atteint d’une maladie d’Alzheimer il doit avoir des troubles de la mémoire. Il ne peut y avoir de maladie d’Alzheimer sans troubles de la mémoire. Ce qu’il faut savoir c’est qu’au début de la maladie, les souvenirs plus ou moins anciens, correctement mémorisés sont préservés, c’est ce qui peut vous tromper. La maladie atteint la mémoire dite « antérograde » c'est-à-dire qu’elle ne permet plus de mémoriser correctement de nouvelles informations, les informations mémorisées avant le début de la maladie sont enregistrés et préservées pendant plusieurs années .
Pour savoir si votre père a des troubles de la mémoire, il faut qu’il bénéficie d’un bilan neuropsychologique, c'est-à-dire des tests qui permettent de savoir qu’elles sont les activités de son cerveau qui sont atteintes et qu’elles sont celles qui sont préservés. C’est à la base du diagnostic de la maladie et de son suivi.
Ce que vous décrivez dans son comportement semble refléter un état dépressif profond, ce qui est parfaitement compatible et fréquent avec une maladie d’Alzheimer, Cet état dépressif nécessite une prise en soin médicamenteuse et non médicamenteuse.
Au total il ne faut le forcer à rien, ni a sortir du lit ni a une activité quelconque , il faut d’abord essayer de comprendre ce qu’il ressent. Il faut s’assurer qu’il à bien bénéficié d’un bilan lors du diagnostic initial et que ce diagnostic à été correctement étayé ce dont je ne doute pas. Il faut également s’assurer que le diagnostic à été si ce n’est totalement énoncé mais au moins abordé avec lui, sait il ce qu’il a ?
Il faut après avis du médecin qui le suit pour cette maladie envisager la prise en soins de son état dépressif.
Il faut lui proposer ensuite des activités qui correspondent à ce qu’il aime, ce qui lui fait plaisir. Voila un certain nombre de pistes de réflexion
Avez-vous accompagné votre papa en consultation mémoire, le lui avez-vous proposé ?
Que dit son médecin traitant ? En avez vous parlé avec lui ?
Voila beaucoup de questions importantes pour mieux vous répondre
Bien cordialement.
BONNEVF
 


Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron