Contention : le principe de précaution - l'éthique

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

Contention : le principe de précaution - l'éthique

Message par Catelyne » Sam 4 Oct 2008 10:38

Bonjour Docteur Bonnevay,

Certains établissements, sans doute faute de personnel , et au nom du principe de précaution, pratiquent de façon assez systématique la contention physique et(ou) chimique, ce qui bien entendu entrave largement la liberté des personnes.
D'autres au contraire au nom de l'éthique vont dans le sens inverse en utilisant la contention de façon très parcimonieuse
au risque de réduire ( chutes avec ses éventuelles conséquences....) l' autonomie de la personne.
Doit -on agir uniquement en fonction d'un principe qu'il soit de précaution ou éthique ?
N'y a -t-il pas un juste équilibre à trouver en fonction de la personne , de son état physique, psychologique et pathologique ?
C'est ce qui se passe je pense, du moins je l'espère , dans bon nombre d'établissements, mais alors pourquoi répond-t-on assez souvent à nos questions, en terme de principe de précaution ou d'éthique ?
Merci pour toutes vos réponses
Bien cordialement
Catelyne
Catelyne
 
Message(s) : 803
Inscription : Dim 1 Juin 2008 08:50

Re: Contention : le principe de précaution - l'éthique

Message par BONNEVF » Jeu 30 Oct 2008 09:36

Bonjour,
Je réponds très tardivement à votre message et vous prie de bien vouloir m’en excuser.
La contention est un sujet de débat toujours extrêmement important. Les questions qui se posent sont les suivantes :
Pour qu’elles raisons mettre en place une contention :
- si il s’agit d’empêcher quelqu’un qui déambule de déambuler la réponse est formellement non , c’est une faute médicale .
- si il s’agit d’éviter la chute d’un patient à risque la réponse est plus nuancée. Car de quel risque parlons nous ?
o un patient qui vient de chuter ayant un traumatisme osseux venant de bénéficier d’une ostéosynthèse doit certainement être pendant quelques jours protégé face au risque d’une nouvelle chute , car l’objectif premier est de lui permettre de reprendre une marche correcte à court terme.
o Par contre pour le patient régulièrement chuteur ; d’abord éliminer une cause à ces chute ( Hypotension , traitement anxiolytique, troubles de le vue , douleur à la marche , neuropathie périphérique , mauvais chaussage , j’en passe et des meilleurs ….afin de limiter le risque , la contention dans ce contexte ne se justifie pas . Les risques de la chute sont moins importants que les conséquences de la contention . Je m’explique ; les traumatismes provoqués par les chutes des patients qui ne sont pas soumis à une contention, ont très peu de conséquence traumatique notamment sur le plan osseux . Inversement les patients qui sont régulièrement contentionés, présente lorsqu’ils chutent des traumatismes osseux importants. Cela s’explique par le fait qu’une contention même de quelques jours chez un sujet âgé ,provoque une désadaptation motrice rapide , parfois irréversible .le patient perd rapidement un certains nombre de réflexes ce qui fait qu’il ne sait plus amortir ou esquiver la chute Nous faisons dans l’unité Alzheimer à Tonneins un relevé permanent des chutes. nous avons environ 300 à 350 chutes par ans, et en 7 ans nous avons eu 4 traumatismes osseux.

La contention ne peut donc pas être considérée comme un principe de précaution. Dans certains pays en Europe elle est considérée comme une faute professionnelle passible de sanction , notamment en pénal.
Pour essayer d’avoir un dossier complet je vous conseille de lire les recommandations en matière de contention de l’ANAES.
Enfin n’oublions pas les contentions chimiques
Et la discussion concernant les barrières de lit qui sont également parfois utilisées comme contention
Bien cordialement
BONNEVF
 


Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron