vivre en maison de retraite

Vous-même ou une personne de votre entourage souffre de la maladie d’Alzheimer : comment organiser le quotidien, aujourd’hui, demain ?

Bernard Pradines, gériatre français en retraite, ayant exercé dans le service de Soins de Longue Durée du Centre Hospitalier d'Albi de 1991 à 2010 répond à vos interrogations.

Modérateur: PRADINES

Re: vivre en maison de retraite

Message par nicole c » Lun 1 Déc 2008 14:14

Bonjour à tous et merci, cette discussion m'a fait du bien. Je me sens regonflée pour continuer à "essayer" d'être utile.
La lecture des journaux se pratique aussi dans la maison de retraite et la personne qui le fait dit qu'elle sent faire plaisir. Elle s'assoit au milieu du groupe et c'est devenu un temps de communication.
Quelqu'un a parlé de calins, j'ai remarqué, (suis-je la seule à l'avoir ressenti?), que les personnes agées ont plus besoin et envie qu'avant de toucher, peut-être que celà pourrait ouvrir des pistes d'atelier, je cherche.
Je vais organiser une séance de contes, je vous dirai ce que cela a donné.
Evidemment je ne peux que m'insurger contre la mauvaise organisation des aides, dans le même ordre d'idée le respect des normes sécuritaires et sanitaires interdisent de faire participer les résidents à des occupations ou à des ateliers, patisserie par exemple!
Amicalement nicole c
nicole c
 
Message(s) : 7
Inscription : Jeu 11 Sep 2008 07:28

Re: vivre en maison de retraite

Message par fran » Lun 1 Déc 2008 14:35

nicole c a écrit :Bonjour à tous et merci, cette discussion m'a fait du bien. Je me sens regonflée pour continuer à "essayer" d'être utile.
La lecture des journaux se pratique aussi dans la maison de retraite et la personne qui le fait dit qu'elle sent faire plaisir. Elle s'assoit au milieu du groupe et c'est devenu un temps de communication.
Quelqu'un a parlé de calins, j'ai remarqué, (suis-je la seule à l'avoir ressenti?), que les personnes agées ont plus besoin et envie qu'avant de toucher, peut-être que celà pourrait ouvrir des pistes d'atelier, je cherche.
Je vais organiser une séance de contes, je vous dirai ce que cela a donné.
Evidemment je ne peux que m'insurger contre la mauvaise organisation des aides, dans le même ordre d'idée le respect des normes sécuritaires et sanitaires interdisent de faire participer les résidents à des occupations ou à des ateliers, patisserie par exemple!
Amicalement nicole c


je suis d'accord avec vous, c'est un frein au bien être, toutes ces interdictions pour la sécurité sanitaire.
UNe soignante me disait dernièrement qu'elle rammasse des pommes qu'elle trouve dans le parc et elle en fait des compotes forts appréciées des résidents.
Elle me disait ne pas avoir le droit de les mixer, raisons de sécurité, mais bon ..... écrasées c'est très bon aussi.

mais ou va-t-on??, pas le droit de faire des crèpes, des gauffres, beignets, tartes et autres patisseries simples et gouteuses et que les personnes agées apprécient. Oui, je sais les oeufs !!!!

Les patisseries industrielles n'ont rien a voir avec ce qui pourrait être fait sur place. Sans compter tout le bien que çà apporte aux personnes de frabriquer et de faire déguster aux autres? de partager ce qu'on a frabriqué.

Pour ce qui est du toucher, c'est vrai qu' elles aiment bien toucher, elles voient moins aussi. elles recherchent les marques d'affection .

c'est bien ce que vous faites nicole
fran
 
Message(s) : 262
Inscription : Mer 26 Mars 2008 08:39

Précédent

Retour vers VIVRE AVEC LA MALADIE D’ALZHEIMER

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron