Reprise de discussion

Vous vous interrogez sur ces mesures. Cet espace accueille vos questions, témoignages, conseils et remarques, irrégularités constatées.

Reprise de discussion

Message par Christian » Jeu 19 Juin 2008 12:54

Après mon coup de gueule envers l’institution judiciaire,je reprend donc la discussion engagé par jenny 59,en un autre sujet,comme le conseil PIERRE ;
La demande était :
de jenny59 le Jeu 19 Juin 2008 10:35
j'ai des voisins qui sont en instance de divorce, mais l'ex femme à endettée son ex mari et lui très naïf paye les dettes, elle s'est retrouvé un autre concubin qui vis sous le même toit qu'eux et commence aussi à profiter de lui en lui faisant des dépenses.
En tant que voisin, peut-on saisir le juge des affaires familiales et aussi mettre celle-ci et lui aussi sous tutelle.

Merci

de PIERRE le Jeu 19 Juin 2008 10:56
A mon avis ce n'est pas un motif valable !
Les voisins sont-ils autorisés à "mettre" leur nez dans ce ménage particulier ?

PS : vous auriez dû ouvrir un sujet spécial afin de ne pas perturber celui-ci


Pour ma part :
Il ne me semble pas importun que jenny 59, pense à la tutelle, car le fait est, que la majorité des citoyens ne connaisse bien souvent pas ou peu, le système tutélaire, et ce tourne donc vers celui-ci sans en avoir une approche approfondie.

Cela vient déjà est surtout de l’opacité du système, et du manque d’explication de l’ensemble institutionnel

Pour en revenir, a la question de jenny, je ne pense pas qu’il faille dans ce cas précis penser déjà a une tutelle. Il y a d’autres possibilités de mettre en œuvre d’autres actions avant.

Mais il est un fait indéniable, que seule la personne qui est alors floué, peut le faire si elle en a la volonté.

Je crois bien que le seul conseil à donner serait que cette personne signifie d’abord à son avocat les faits. .Ensuite est si elle le veut, demander une médiation entre les partis, cela peut être fait d’avocat a avocat, ou avec l’adjoint du médiateur de la république en place dans le département.
Ceci fait, il est a espérer des résultats assez probant, pour ne pas avoir recourt a la justice tutélaire.

Mais, il faut pensez aussi que cette situation n’est pas définitive, et qu’elle ne perdureras sans doute pas après le divorce. Même si cela était, je pense qu’il s’agit avant tous de leur propre volonté, et qu’il est difficile de s’autoriser arbitrairement d’aller s’ingérer dans une situation qui n’appartient, en fait qu’à ces personnes.
Christian
 
Message(s) : 504
Inscription : Ven 21 Mars 2008 09:32

Retour vers TUTELLE, CURATELLE, PROTECTION JURIDIQUE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)