Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Vous vous interrogez sur ces mesures. Cet espace accueille vos questions, témoignages, conseils et remarques, irrégularités constatées.

Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Joseph » Sam 21 Nov 2015 19:46

Bonjour à tous, :)

Tout est dans le titre.

Le majeur protégé sous curatelle renforcée demande à sa famille de lui trouver un avocat pour faire un recours et rédige un témoignage avec ses arguments en direction du juge de la Cour d'Appel.

La mandataire écrit à la famille que "c'est à elle de s'occuper de ça" et impose un avocat qui plaidera à l'audience que le témoignage n'est pas valable car "inspiré" par la famille.

Autrement dit, la curatrice empêche son MP "dont la psychologie est surtout marquée par un état instable et une forte propension a subir l’influence du dernier intervenant" de faire appel en prétendant à l'audience "que le majeur protégé n'avait pas bien compris la démarche d'appell".

La curatrice a-elle outrepassé son mandat en ne respectant pas le premier souhait de la grand-mère quand au choix de son défenseur et cette démarche est-elle bien légale ?
Joseph
 
Message(s) : 30
Inscription : Mar 13 Jan 2015 13:04
Localisation : Luchon

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Marauder » Lun 23 Nov 2015 09:28

Bonjour , Joseph ; le choix d'un avocat est personnel , et personne ne peut imposé un avocat si la personne n'y consent pas . Le mieux serrait sans doute de rechercher un avocat sensibiliser au affaires familiale (voir tutélaire ) et qu'il veuile bien rencontré votre mère .
Cordialement
Marauder
 
Message(s) : 59
Inscription : Dim 4 Oct 2015 11:49

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par rafale » Lun 23 Nov 2015 10:19

L'avocat ne peut pas être imposé par le mandataire car il y aurait conflit d'intérêts ... et le MP ne sera absolument pas défendu.
rafale
 
Message(s) : 36
Inscription : Ven 10 Août 2012 09:12

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Joseph » Lun 23 Nov 2015 11:05

Bonjour Marauder et rafale (et à tous), :)

C'est bien ce que je pensais, nous sommes une fois de plus dans l'abus de faiblesse, et je demande comment "réagir" à cette nouvelle arnaque. :-//

Plainte, à qui et comment ?

En ce qui concerne l'avocat, le mien n'a pas bronché et j'en suis à en rechercher un qui aurait plus de couil**es.

Des idées ? ;)
Joseph
 
Message(s) : 30
Inscription : Mar 13 Jan 2015 13:04
Localisation : Luchon

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Marauder » Lun 23 Nov 2015 15:31

La cause ne peut donc être défendus que pas la famille . Qui prendrait alors un avocat pour elle même ? Mai là çà coincerais aussi .

Et un avocat en appel est nécessaire . Donc pas d'abus à chercher ici .
Par contre , il ne revient a autrui de s'occuper de la volonté d'une personne d'agir pour sa défense .Si la personne veut agir en dehors des considération de la MJPM , elle peut le faire .Et faire elle même le choix d'un avocat .

Et si la famille faisait cet appel elle même sur le fait que la MP est bien reconnue en inaptitude , et que l'influence exercé sur elle par le poids de la mesure ne lui permet pas d'avoir une objectivité précise , et que par le fait elle est donc soumise aux demandes de son interlocuteur légal , qui reste donc incontrôlable par toutes autres autorités , et par extension la famille .

Ceci démontre l'ensemble du tableau .
-reconnaissance de l'inaptitude
-influence sur la MP
-avec le poids de la mesure , on désigne d'ou vient l'influence
-l'influence a des conséquences qui ne sont contrôle que par l'interlocuteur légal , alors que la famille devrait elle aussi avoir un contrôle .

La justice , c'est un peut la cour des miracle moderne , donc par conséquent , quand un problème lui est posé . Soit elle évacue , soit elle y réfléchie .

Ici il est visé qu'il devrai y avoir un subrogé curateur , que la famille devrait exercé cette fonction .

A réfléchir .........

La justice avale sans modérations les couleuvres des mandataires judiciaires , donc par conséquent lui en filer d'autres , si elle sont bien posés ( çà pose problème ) elle ne voudras que s' exonérée de la chose .

Tout est affaire de tchatche est de courage ....
Tout n'est pas affaire de moyen non plus , puisqu'il y à l'aide juridictionnelle .

Pour ma part et d'expérience , j'ai déjà en des circonstance fait des sacré pied de nez à la justice , dernièrement en prouvant par A + B qu'une maladie "si elle n'est pas démontrée , ce n'est pas une maladie " donc qu'elle n'existait pas , et ne justifiait en aucun cas une mesure .
La réalité est tout autre , car une schizophrénie "même légère " est une maladie grave .

Résultat curatelle renforcée levée au bénéfice d'une curatelle simple , et changement de curateur et d'association.

Rien ne peut être définitif , surtout en matière de justice ......Le tout est d'être convainquant .

C'est comme la politique "le mensonge ,suis le mensonge , le plus il est énorme , mieux il passe . Il y auras toujours des électeurs pour y croire .
Marauder
 
Message(s) : 59
Inscription : Dim 4 Oct 2015 11:49

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Joseph » Lun 23 Nov 2015 16:47

Merci et bravo Marauder pour ce brillant exposé et nous sommes plusieurs à l’avoir médité pour ne pas dire détesté tant ces mesures de protection "en faveur" de ce que nous devons appeler des victimes sont bien ficelées. Lol ! :twisted:

Sans nier le fait que certaines personnes ont vraiment besoin d'être vraiment protégées par "La justice", les cas qui nous occupent révèlent qu'il sont singulièrement "protégés" comme des kidnappés qui rapportent.

Mais bref, mon sujet n'est pas là et, si certains se préoccupent de vouloir faire encore évoluer les lois qui protègent et protégeront toujours plus les malfrats, je m'intéresse davantage aux meilleures manières de libérer Willy en cherchant qu'autres arguments que ceux qui seront de toutes façons contrés par l'adversaire.

Par exemple, si l'on reproche à un mandataire de surprotéger son MP, il aura beau dire ce qu'il voudra mais le mener devant un tribunal pourrait être d'une possible utilité.

Un psychiatre ancien directeur de maison de retraite sensibilisé à nos problématiques me disait il y a quelques mois que si les victimes et les familles portaient davantage plainte contre les médecins et services sociaux "indélicats", il y aurait bien moins d'abus dans nos chaumières, hôpitaux, tribunaux etc...

Bien sûr, nous savons que ce n'est pas facile et d'autres que nous s'y sont cassé le nez, mais est-ce une raison pour baisser les bras ?

En mon sens, bien qu'elles ne soient jamais inutiles, écrire à tout va des lettres aux institutions (Président, députés, etc...) et nous plaindre sur les forums en rabâchant toujours la même chose que tout le monde a compris est parfaitement inutile sinon pour informer ceux qui débarquent et sont encore dans le brouillard. Ils ont le droit de savoir !

Par contre, taper là où il y a eu complicité et abus de faiblesse en argumentant les dossiers doit payer car à terme remet en question certaines mesures de ..."placement" et donne un très sérieux avertissement aux coupables qui la prochaine fois y regarderont à deux fois avant de rédiger des signalements et rapports bidons les juges qui les acceptent y compris. :-//

La difficulté réside au fait que beaucoup d'entre nous aient peur mais à nous de savoir ce que nous voulons. Sauver nos familles ou les laisser manger par le loup ?

Cela posé, vient le problème du conseil car bien peu de cette honorable profession osent s'en prendre à la magistrature (d'autant plus qu'ils en croquent eux-même), mais je crois que si un avocat n'a pas à plaider contre la mafia des tutelles mais contre un individu que l'on peu coincer parce que tout de même des lois existent, il se pourrait qu'on tienne un fil qui nous permette de dérouler a bobine. Vous me suivez ? ;)

Je vais vous dire ce qu'il nous manque.

Il y a sur ces forums et ailleurs des combattants très impliqués qui ne s'en sortent pas parce que il y a beaucoup de bla-bla dénonciateur (ce n'est absolument pas une "critique") mais peu de gens qui veulent réellement aller plus loin pour des raisons plus ou moins identifiées.

Il semble que toutes les initiatives de réunir ces combattants-là (qui partageraient leurs expériences et ressources) aient échouées et, bien qu'en connaissant moi-même certains de particulièrement efficaces, je remarque qu'ils s’essoufflent et se font particulièrement discrets. Je comprends leur raisons. :(

Idem pour les associations qui soit commencent par demander du fric sans même dire quelle aide elles pourraient apporter au justiciable soit ont disparu ou du moins ne soient plus joignables.

Vous savez de quoi je rêve ?

C'est de constituer une liste privée (surtout pas un forum public où des gens ne font que parler et se plaindre) au travers de laquelle ces combattants pourraient communiquer en toute discrétion, s'entraider, et échanger leurs techniques voire aller plus loin et réfléchir aux meilleures méthodes pour nous faire entendre.

Et si par bonheur se joignait à nous un avocat qui a du ventre et du coeur...

Cela dit, encore merci Marauder pour ces piste de réflexions capitales et, des forums publics tout utiles qu'ils soient ne pouvant pas toujours accueillir certains approfondissement, je serais enchanté de poursuivre cette conversation en privé avec toi et avec d'autres avec qui nous pourrions communiquer en réseau.

Pour ceux qui découvrent et veulent savoir où j'en suis avec ma propre affaire, c'est par ici. http://luchon.reseauk.info

Bises à tous. :)



.
Joseph
 
Message(s) : 30
Inscription : Mar 13 Jan 2015 13:04
Localisation : Luchon

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Marauder » Mer 25 Nov 2015 14:55

Pour reprendre un peu vos remarques , et y apporté un peu ma réflexion .

Par exemple, si l'on reproche à un mandataire de surprotéger son MP, il pourra dire ce qu'il voudra , et ne se gêneras pas de le faire . Le mener devant un tribunal pourra être possible . Cependant , il ne lui sera jamais fait le moindre reproche «  de surprotéger une personne », surtout par un juge attentionné envers le système de protection . Faut pas rêver , Démontrer l'autoritarisme semble plus judicieux , lettres , demandes écrites qui ne laisse pas d'alternatives par exemple ou injonctions diverses , qui remettent en causes les libertés , les choix , de la personnes protégée . ...

Ce que votre ami psychiatre dit est parfaitement vrais , les plaintes contre les administrations publiques , services sociaux , hôpitaux, tribunaux qui font des indélicatesses ne tombent pas . C'est une réalité . Mais , bon , il faut constater que peu de gens ont envie d'affronter un pouvoir totalitaire ou autoritaire , (et parfois çà va de paires) qui se protègent constamment derrière l'état , et en a donc la force .

A moins d'un avocat , qui n'a pas peur de cette de cette machine administrative toute puissante , c'est du temps à perdre et de l'argent a dépensé pour les plaignants .
Les plaintes qui peuvent être posé reste assez limitées , si les fait ne sont particulièrement graves et constatables par tous . Autrement dit le champs d'action et limité .

Les abus sont nombreux , de toutes part . Mais , si ils sont existants dans les milieux familiaux , ils le sont encore plus dans les instances sociales , judiciaires , administratives , médicales ou encore la force de pouvoir et un refuge pour s’exonérer des dysfonctionnements qui mettrait en cause une ou des institutions .

Alors faut 'il baisser les bras , certainement pas , bien des personnes ont la volonté d'aller jusqu'au bout . Mais les longueurs administratives , usent toutes les volontés qui finissent par abandonner pour ne pas tomber dans la folie , ou tout simplement que la tache est rude et qu'elle s'étale dans le temps . Le souci aussi de se préserver soi même .

Mais rien n'est inutile , le combat ne se mène pas «seul  », car voué à l'échec . Donc ceux et celles qui veulent portés quelques choses le font soit en groupe , soit en famille, ou peuvent parfaitement le faire en haut lieux (les choix sont ouverts). Le souci , dans tous çà , bien sûr , c'est qu'une petite lettre qui arrive de temps à autres a des instances décisionnaires ne peut être efficace et pesé suffisamment , que si l'opération se renouvelle et est suivie dans le temps . Or , nous savons qu'il il y des milliers de personne intéresser au sujet , mais il y en a combien qui ont a cœur et le courage de prendre le temps de faire ? .

Une pétition réunissant quelques milliers de signatures serait sans doute plus significatif (ceci sans certitude , là aussi) .

Pour le coup par contre , je confirme que taper là où il y a eu des abus en argumentant les dossiers reste choses payantes .Sans doute plus prenant , plus difficile et plus long a faire , mais quelques méthodes simples permettent un bon travail , reste efficace sans pour autant être très compliqués . C'est a la portés de beaucoup .

Quand à la peur , elle ne justifie pas de s’exonère de mettre en œuvre des opérations qui permettrons à ses proches ou sa famille d’être protégés des vicissitudes qui affectent leur existence .Qu’es-ce que la peur !!! , sinon l'appréhension d'affronté l'inconnu . La peur de fauté .Ont toujours la possibilité de revenir sur un échec , si la volonté de vaincre est là.

Après , je pense que certains caractères optimiste , s'en sorte mieux que d'autres qui serait anxieux . Ceci dit , l'anxiété n'est elle pas générée par le poids d'une implication extrême , sans relâche , fatigante ? Sans compter que la vie apporte bien souvent d'autres urgences à traiter .

En tout cas , il ne faut pas attendre de quelque service que se soit , les conseils les plus judicieux . Ils ne sont certainement pas tous intéresser dans ces manœuvres de protections , mais beaucoup ne connaissent pas l'ensemble du problème , quand il ne l'ignore pas complètement . Et ceux qui savent , se tairons . Tout simplement parce qu'une carrière se brise , dés le moment ou la personne s'insurge contre la main , qui la paye .
Ceci étant vrais dans bien des domaines et certainement plus dans celui là que tout autres Tout simplement que se domaine est emprunts de convictions mais aussi à des subordinations et des corruptions d'esprits .

Les bla-bla dénonciateurs ne sont pas inutiles , ils servent à entretenir la flamme , même si cette flamme est petite , d'autant plus , que les personnes qui travailles dans l’efficacité sont relativement rares . Et que ce n'est ni un métier reconnus , ni un travail payant , et qu'au contraire , ce serrait plutôt à perte .

Alors construire un réseaux dans de telles conditions , reste utopique . Par contre tenter de soumettre cette idée aux pouvoirs publics semble à priori , être une solution à retenir .Puisqu'ils sont receveurs et redistributeurs de l'argent publics aux divers services , et à priori directement concerné . Donc vu sous cet angle , l'implication dans la sensibilisation auprès d'élus à son utilité et va avec le reste .

C'est là encore un autre domaine qui n'intéresse pas forcément tout le monde , mais ou une certaine approche reste souhaitable malgré tout . Les politiques de la famille étant orchestrés par l'état .Pour en discuté , il vaut mieux savoir sur quels pied danser . C'est encore des connaissances à acquérir .

Ceci dit . Un groupe d'individus qui voudrait faire ce combat , éparpillé sur tout le territoire serait certainement une chose intéressante . Sous conditions que chaque individus adopte des raisons communes pour ce combat , et des méthodes similaires . Tout ça requiert un chef de file , une logistique et des fonds . Exactement tout se qu'il manque .

Le monde associatif est à priori , une base de travail qui pourrait être observée . Mais en dehors de quelque petites subventions accordés , je ne vois sérieusement pas une association s'impliquer sans demandé du substantiel au personnes quelle aiderais . Malheureusement une association à des coût non négligeables pour maintenir un service dans l’efficacité , donc dans la pérennité . Et dans le domaine , là aussi , la richesse de la plupart des personnes reste limité bien souvent a quelques substantiels de survie .

Bien des questions se posent , et bien des réflexions sont à apporté avec des réponses diverses et variées . La seule règle a en retenir c'est d’essayer tant que possible de rester dans le bon sens . De faire tout simplement se que l'ont pense « être bien » sans perdre de vu le but de l'action , et les règles fondamentales édicté dans les textes .

Cordialement .
Marauder
 
Message(s) : 59
Inscription : Dim 4 Oct 2015 11:49

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Joseph » Mer 25 Nov 2015 18:18

Très bonne analyse mais je reste un peu sur ma faim car je fais partie de ces gens qui voudraient poursuivre le combat et vos justes remarques, bien que très pertinentes et avisées, ne sont pas très encourageantes pour ceux qui voudraient se défendre. :-//

Je suis très au fait que ce n'est pas facile et que beaucoup hésitent à entrer en résistance et à chacun de trouver la limite entre une injuste "collaboration" (comme pendant la dernière guerre) et le combat pour la justice quitte à tomber les armes à la main avec le paisible sentiment d'avoir été jusqu'au bout.

Nous savons que la plus belle fille du monde ne peut pas donner plus que ce qu'elle a à offrir et la question est de savoir jusqu'où nous pouvons aller. Ne pas baisser les bras trop tôt.

Je pense bien sûr à ceux qui ont compris "le système" les autres s'informant en découvrant nos écrits et les barrages et chausses trappes mis en place par certaines institutions et je sais que quelques-uns des lecteurs me comprennent. Que les autres me pardonnent et apprennent à lire entre les lignes.

Votre petite étude Marauder étant assez complète, je n'en reprendrais pas tous les termes mais réagirais sur quelques uns seulement.
Les plaintes qui peuvent être posé reste assez limitées , si les fait ne sont particulièrement graves et constatables par tous . Autrement dit le champs d'action et limité

Peut-être pas aussi limitées que cela car la plupart de faits sont "particulièrement graves et constatables" ne serait-ce que les rapports tronqués, dilatoires ou carrément diffamatoires.

Tout part de là en fait et, si il est parfois plus difficile de "reprendre" un MJPM outrepassant sa fonction en manipulant le "consentement" de ses protégés, les écrits des signalements et autres rapports d'intervenants sociaux restent est sont attaquable quand on veut bien les attaquer. Il y a d'autres exemples.
Pour le coup par contre , je confirme que taper là où il y a eu des abus en argumentant les dossiers reste choses payantes .Sans doute plus prenant , plus difficile et plus long a faire , mais quelques méthodes simples permettent un bon travail , reste efficace sans pour autant être très compliqués . C'est a la portés de beaucoup .


Absolument mais cet aspect ne peut être développé sur des espaces publics pour un tas de raisons que toute personne confrontée à cette bataille connait.
Alors construire un réseaux dans de telles conditions , reste utopique . Par contre tenter de soumettre cette idée aux pouvoirs publics semble à priori , être une solution à retenir .Puisqu'ils sont receveurs et redistributeurs de l'argent publics aux divers services , et à priori directement concerné . Donc vu sous cet angle , l'implication dans la sensibilisation auprès d'élus à son utilité et va avec le reste .


Les pouvoirs public savent très bien de quoi il s'agit et n'ont plus besoin qu'on les informe. Je ne crois pas (plus) en cette direction d'autant plus qu'un très gros travail a été fait (et se fait encore) dans ce domaine.
Ceci dit . Un groupe d'individus qui voudrait faire ce combat , éparpillé sur tout le territoire serait certainement une chose intéressante . Sous conditions que chaque individus adopte des raisons communes pour ce combat , et des méthodes similaires . Tout ça requiert un chef de file , une logistique et des fonds . Exactement tout se qu'il manque .

Le monde associatif est à priori , une base de travail qui pourrait être observée . Mais en dehors de quelque petites subventions accordés , je ne vois sérieusement pas une association s'impliquer sans demandé du substantiel au personnes quelle aiderais . Malheureusement une association à des coût non négligeables pour maintenir un service dans l’efficacité , donc dans la pérennité . Et dans le domaine , là aussi , la richesse de la plupart des personnes reste limité bien souvent a quelques substantiels de survie .

Les associations subventionnées ne peuvent être d'aucun secours parce qu'elles touchent des subventions justement.

Depuis 10 mois que je "milite" dans ces affaires, je n'en ais jamais rencontré une prête à s’investir dans cette action sinon à donner quelques conseils qui ne servent à rien quand nous savons de quoi souvent il en retourne. On ne crache pas sur la main qui nous nourri.
Ceci dit . Un groupe d'individus qui voudrait faire ce combat , éparpillé sur tout le territoire serait certainement une chose intéressante . Sous conditions que chaque individus adopte des raisons communes pour ce combat , et des méthodes similaires . Tout ça requiert un chef de file , une logistique et des fonds . Exactement tout se qu'il manque .

A nous de le créer avec ses avantages et ses difficultés. ;)
Bien des questions se posent , et bien des réflexions sont à apporté avec des réponses diverses et variées . La seule règle a en retenir c'est d’essayer tant que possible de rester dans le bon sens . De faire tout simplement se que l'ont pense « être bien » sans perdre de vu le but de l'action , et les règles fondamentales édicté dans les textes .

Cela pourrait être la règle N° 1 d'une "l'entente cordiale" qui se construirait avec les acquis, motivations et besoins de chacun avec plus pour but d'être efficace que de brailler, nous plaindre ou insulter les juges et autres intervenants qui somme toute ne font que leur boulot même si nous ne l'apprécions pas.
Joseph
 
Message(s) : 30
Inscription : Mar 13 Jan 2015 13:04
Localisation : Luchon

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Marauder » Mar 15 Déc 2015 13:57

Il y a certes mon analyse , mais il faut bien dire qu'elle est en consécration de mon vécut de tout ceci . Je ne cherche pas à faire peur , mais à dire clairement que c'est laborieux , et que si , ont ne se consacre pas pleinement pas totalement a cette tache , qu'ont n'en connaît pas les rouages , il n'est pas facile de faire au mieux . Il y a aussi certains objectifs à respectés , qui sont d'ordre judiciaire .Ce n'est pas rentré dans un objectif de résistance qu'il faut à mon sens , mais bien de volonté de vouloir se qui est juste , avoir cette volonté de justice , pour soi et pour les autres . Et lorsque l'ont veut ceci , ont ne peut pas , ont ne doit pas tomber les armes à la mains .
Ont fait une demande pour soi ou pour d'autres , ont la fait en considération de ce que les textes accorde . Premier point . Ensuite ont si tient . On n'en démord pas , jusqu'à obtention d'un résultat .

Nous savons que la plus belle fille du monde ne peut pas donner plus que ce qu'elle a à offrir et la question est de savoir jusqu'où nous pouvons aller. Ne pas baisser les bras trop tôt. 
Et en effet , c'est bien là qu'il faut savoir ou sont nos capacité d'endurance morales . Parce qu'il faut bien l'avouer , si ont baisse la garde au premier échec ou au premier coup de semonce , c'est extrêmement difficile de reprendre le dessus . Donc évidement , un moral solide est une nécessité .

Savoir décrypte et lire entre les ligne demande beaucoup d'attention , et un peu d’entraînement tout au plus .

Quand je parle de plaintes limitées ,cela veut dire que les fait doivent être absolument incontestables ( écrit , avéré , attester ) ; Par exemple , vous êtes témoin d'une violence physique sur une personne , vous pouvez faire délivré un certificat médical , c'est une preuve solide (écrite , avéré , attestée ).Si vous êtes témoin d'une violence verbale , même le témoignage de la personne verbalement ne suffira pour peser , au bout çà ne mèneras nulle part .Donc il est parfaitement inutile de s'user sur de tels faits .
Le plus simple reste a démontré les entorse aux textes . Ex , quand la maladie n'est pas démontré textuellement , ou n'est pas démontré non plus dans la décision de justice , les incidences sur la vie de la personne . Donc , bien des mesures sont revisitables , rien qu'avec ces critères .Sur un prononcé de tribunal , il peut être inscrit :

« maladie psychique » la question est « quelle maladie ? »
« à des incidences sur la vie de la personne » la question est « lesquelles ?  »

A partir de là les bonnes questions sont posés ; ces bonnes questions ont se les posent en lisant bien le prononcé du tribunal , parce qu'il est le premier outil à utilisé , la pièce maîtresse de tout un échafaudage . Après çà n’empêche nullement d’approfondir avec d'autres pièces ou avec le témoignage de la personne , a partir du moment ou , l'ont reste dans un travail de fond .

Le principe , voulant que soit rechercher « l'utilité de la mesure , selon des critères établis par les textes»
L'écartement de la famille , pourquoi , dans quelles circonstances .

Je reprendrait les autres aspect de vos commentaires plut tard , et vous remercie de votre intéressement .
Cordialement .
Marauder
 
Message(s) : 59
Inscription : Dim 4 Oct 2015 11:49

Re: Le curateur impose un avocat au MP. Abus du mandataire ?

Message par Joseph » Mar 15 Déc 2015 15:17

Merci Marauder pour ces précisions et il faut compter aussi sur les "aléas" de la justice.

A ce propos, je suis en train de lire un texte fort intéressant produit par le député Jean Lassale (un gars bien) et son entourage.

Pour info : http://nadya-saidi.monsite-orange.fr/
Joseph
 
Message(s) : 30
Inscription : Mar 13 Jan 2015 13:04
Localisation : Luchon

Suivant

Retour vers TUTELLE, CURATELLE, PROTECTION JURIDIQUE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité