Page 15 sur 15

Présidentielles : les propositions de France Alzheimer

Message Publié : Lun 13 Mars 2017 13:47
par Catelyne
Même si ces propositions sont pour certaines spécifiques aux personnes atteintes de cette maladie et à leurs proches aidants, pour d'autres elles le sont moins :
Vu sur le site de France Alzheimer
"Votez pour nos propositions
Votre vote nous permettra de faire valoir les droits des personnes malades et des familles dans le débat présidentiel. Nous remettrons nos propositions à l’ensemble des candidats. Plus elles auront de soutiens, plus la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées auront de chances d’être placées au cœur des préoccupations politiques. »
http://www.touscandidatsalamaladie.fr/

* leur comparateur des programmes
http://www.francealzheimer.org/nos-acti ... idats-2017

Commentaire à l'article " J'y suis, j'y reste"

Message Publié : Jeu 16 Mars 2017 09:41
par Catelyne
Voilà bien un questionnement qui peut se poser à bon nombre d'aidants et qui montre bien, à mon sens, la complexité de la notion du "libre choix" .
"J’y suis j’y reste"… ma belle-soeur a toujours souhaité rester chez elle; à partir de 97 ans, veuve, elle a souhaité avoir quelqu’un la nuit (en fait il a fallu embaucher deux personnes pour respecter la législation du travail) : sa retraite de 2600€ s’est avérée insuffisante pour financer cette charge en sus de celles liées à la maison (assurance, chauffage, électricité, eau, alimentation, vêture) déficit annuel : 6000€. A 99 ans avec un début de sénilité, elle ne reconnaît plus personne et voudrait rentrer chez elle alors que le docteur nous a conseillé de la "placer" en maison de retraite. Quand nous allons la voir très régulièrement elle ne sait pas qui nous sommes et nous dit toujours vouloir rentrer car ses parents vont s’inquiéter !
Avait-on le droit de la laisser chez elle ? qui allait payer le surcoût d’une "dame de compagnie" durant la journée ?
Ces éléments échappent complètement à la journaliste rédactrice de l’article. Tant que l’on a "toute sa tête" vivre chez soi est ce qu’il y a de mieux si on peut l’assumer tant au niveau santé que financier, mais après
?
http://www.lamaisondesaidants.com/jy-su ... mment-1414

Pourquoi les politiques ne s'intéressent pas plus aux aidant

Message Publié : Mer 22 Mars 2017 19:38
par Catelyne
" Serge Guérin très en forme (et un peu énervé) explique dans cette vidéo pourquoi les politiques ne s'intéressent pas plus aux aidants
à voir à écouter et à entendre!!! (et à diffuser)" -dixit Kataidante

https://www.youtube.com/watch?v=nD8ID24VBV0&t=8s

"Proches aidants : Journée du travail invisible"

Message Publié : Mer 5 Avr 2017 16:21
par Catelyne
Vu sur le site de la "Maison des Aidants"
"Parce que c’est aujourd’hui qu’il faut se mobiliser sur le sujet des aidants pour trouver les solutions de demain, un collectif entreprises et associations s’engagent avec le soutien de BPI France !

Le changement commence aujourd’hui !

Prenez moins de 10 minutes de votre temps pour répondre à notre questionnaire : https://questionnaire-aristat.fr/?q=192

Ce baromètre est la première étape d’une innovation collaborative. La prochaine étape, à l’issue de l’analyse des résultats, c’est la mise en place de focus group pour co-construire des solutions.
Chaque expérience compte !

Notre objectif est de permettre à tous les collaborateurs aidants et non-aidants de travailler ensemble.

Voir la vidéo


http://www.lamaisondesaidants.com/journ ... ravailler/

"Aisne : aide et garde à domicile, la participation sociale"

Message Publié : Jeu 20 Avr 2017 08:32
par Catelyne
Aisne : aide et garde à domicile, la participation source de dialogue social
Groupes d’échanges des personnes accompagnées et des aidants, animation et formation, un comité des bénéficiaires fonctionne comme un CVS En plus des diverses prestations d’aide à la personne l’association d’aide et de garde à domicile de l’Aisne (AAGDA)...
Lire la suite

http://eluscvs91.over-blog.com/2017/04/ ... ocial.html

CVS : Conseil de Vie Sociale, instance obligatoire dans les établissements accueillant des personnes âgées ou des personnes handicapées mais non obligatoire dans les services d'aide à domicile